Navigate / search

Beau et surprenant à la fois

Loïs a un colobome irien bilatéral.

Le colobome occulaire est une anomalie de développement du cristallin, de l’iris, de la choroïde ou de la rétine survenant lors de la vie embryonnaire. Le colobome peut se présenter au niveau d’un œil (on parle de colobome unilatéral) ou dans les deux yeux (colobome bilatéral). Le cas le plus répandu est le colobome irien. Les personnes ayant un colobome peuvent aussi bien n’avoir aucun problème de vue qu’être aveugle. Cette anomalie touche une personne sur 10 000.

Merci Wikipedia, ce sera tout.

Voilà. Notre fille a des yeux spéciaux. C’est ce qu’on a découvert le soir où on a pris cette photo. Elle avait deux semaines et commençait à réellement ouvrir les yeux. C’est alors que nous avons remarqué que ses pupilles n’étaient pas rondes.

2 semaines

Mon cousin a lui aussi un colobome bilatéral (il y a un an, je ne savais même pas que ce mot existait). Il ne porte pas de lunettes et sa vue est parfaite pour autant que je le sache, je ne me suis donc pas inquiétée en voyant les yeux de Loïs. Récemment, j’ai appris que ma tante (la maman de mon cousin) avait aussi un colobome (à un œil seulement). Mon père, mes frères, ma soeur et moi avons tous les pupilles rondes. Même chose pour mes cousines, leurs enfants et le fils de mon cousin. C’est génétique, mais ça peut sauter des générations. Comme ça vous êtes au courant et ça vous évitera de paniquer si vous remarquez cela chez vos enfants. Et, surtout, ne croyez pas tout ce que l’on trouve sur Internet. Allez consulter.

On a vu un ophtalmologue. Pour être sûrs. En fait, le colobome montre que l’iris ne s’est pas totalement « fermé » pendant le stade embryonnaire. Ce n’est donc qu’esthétique. Dans de très rares cas, on peut remarquer que le fond de l’oeil n’est pas bien fermé non plus. Mais c’est rare. Le spécialiste qui a ausculté Loïs a bien vérifié et tout est OK. Et vu que, dans notre cas, c’est génétique, nos futurs enfants porteront probablement ce gène. Ce n’est pas tous les jours qu’on croise une famille dont les enfants ont des yeux « Google ». 🙂

Loïs' coloboma
Le colobome de Loïs – joli, non ?

***

Et, du coup, j’ai repensé à tous ces phénomènes un peu fou qu’on trouve sur terre. J’en ai listé cinq qui me sont venus à l’esprit récemment.

1. Råbjerg Mile est une dune qui « avance » au Danemark, entre Skagen et Frederikshavn. C’est la plus grande dune nomade d’Europe du Nord, d’une superficie d’1 km² et  d’une hauteur de 40 mètres. Soit un total de 4 millions de mètres cube de sable. La dune se déplace vers le Nord-Est, à raison de 18 mètres par an. Elle laisse derrière elle des traces, ce qui permet de retracer son odyssée jusque Skagerrak, où elle s’est formée il y a 300 ans.

J’ai visité les dunes en 2007, mais cette photo n’est pas de moi.
J’ai visité les dunes en 2007, mais cette photo n’est pas de moi.

2. La nébuleuse de l’Hélice (aussi appelée « Œil de Dieu« ) est une nébuleuse planétaire s’étant formée au terme de l’évolution d’une étoile. Les gaz entourant l’étoile ressemblent, lorsqu’on les regarde de la terre, à une structure en hélice. Ce qui reste du noyau stellaire est destiné à devenir une naine blanche. L’énergie du halo de l’étoile centrale est telle que les gaz ayant été dégagés sont fluorescents.

3. Le skypunch est un large trou rond ou elliptique apparaissant dans les cirrocumulus ou les altocumulus. Ils se forment lorsque la température de l’eau contenue dans les nuages est inférieure au seuil de gel, mais que l’eau n’est pas encore gelée en raison d’un manque de particules de glace. Lorsque les cristaux de glace se forment, on assiste à un effet domino qui fait en sorte que les gouttes d’eau autour des cristaux s’évaporent. Et c’est ainsi que se forme un large trou, souvent circulaire, dans le nuage.

4. Le mystérieux “Relampago del Catatumbo” (La foudre de Catatumbo) est un phénomène naturel unique. Il est localisé à l’embouchure de la rivière Catatumbo lorsqu’elle se jette dans le Lac Maracaibo (Venezuela). Cet orage caractérisé par de puissant et violents éclairs (avec un arc voltaïque jusqu’à 5 kilomètres) se produit de 140  à 160 nuits par an, 10 heures par nuits, et jusqu’à 280 éclairs par heure. Cette tempête quasi permanente a lieu au dessus des marécages qui entourent la rivière et est considérée comme le plus grand générateur d’ozone sur terre, au vu de l’intensité et de la fréquence des éclairs.

5. Les pierres qui se déplacent dans le désert de la Vallée de la Mort, un sujet de controverse scientifique depuis des décennies. Des rochers pouvant peser plusieurs centaines de kilos se sont déplacés sur des centaines de mètres d’une traite. Certains scientifiques ont émis l’hypothèse que ces mouvements étaient dus à de fortes bourrasques combinées à une surface lisse comme de la glace. Cette théorie n’explique cependant pas pourquoi des rochers commençant leur périple côte à côte se déplacent dans des directions et  des vitesses différentes. Par ailleurs, cette théorie trouve ses limites lorsque l’on estime qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des bourrasques de plusieurs centaines de kilomètres à l’heure pour déplacer certaines pierres.

Dieu a fait une création pleine de surprises. J’adore ça ! J’espère que vous aussi. Pour moi, ça ne fait que refléter combien notre Dieu peut être imprévisible.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website